TPE : Machine à Lire / Machine à Blagues

logo-boite-lire

Vous connaissez peut-être la machine à lire de Vitré… Là, je n’invente rien sur comment créer  un outil permettant de mettre en valeur des produits culturel (livres, BD’s…). Je m’intéresse à ce dispositif dans une vue moins culturelle (quoi que ?) pour mettre en place une Machine à Blagues (ou une machine à lire) dans le cadre d’activités mises en place sur les temps péri éducatifs. Merci par avance à tout le groupe de stagiaire de la formation « Animer des TAP avec le numérique » suivie à Angers ainsi qu’à Bruno Mérault le formateur.


Fiche projet

Publics visés : Enfants du CP au CM2,

Durée : 3 à 5 X 1 heure (si machine à blague compter 2 X 1 heure),

Lieu de l’activité : Salle multimédia,

Matériel nécessaire :

  • Ordinateurs (PC Windows voir PC Linux),
  • Cartons,
  • Makey-Makey,
  • Attaches parisiennes,
  • Enregistreur MP3,
  • Papier pour faire la décoration (revues, papier blanc pour des dessins),
  • Feutres et crayons de couleurs,
  • Colle,
  • Logiciel Scratch ou Soudplant,

Moyens financiers :

  • Achat de Makey-Makey, d’un enregistreur MP3 (un smartphone peut faire l’affaire), Attaches parisiennes,

Objectifs pédagogiques :

  • Travailler la diction, l’oralité,
  • Lire ou raconter,
  • Utilisation d’un programme simple de programmation afin d’activer les sons enregistrés,
  • Travail en équipe (pour la décoration de la boîte à lire…),

 Scénario

L’activité peut être menée en 2 heures ou 5 heures selon l’objectif souhaité…

  1. Présenter l’activité (présenter une machine à lire / à rire déjà réalisée auparavant),
  2. Proposer aux enfants de se mettre par groupes (3 à 4 enfants ensemble),
  3. Travail d’écriture (sur papier libre) pour la machine à rire ou travail de lecture (choix des livres parmi plusieurs livres empruntés à la médiathèque par exemple). Les enfants doivent connaître leurs blagues (ne pas bafouiller) ou le livre (ne pas accrocher lors de la lecture),
  4. Enregistrement des blagues ou des lectures par groupes… (de 5 à 11 blagues ou histoires peuvent être pilotées par une Makey-Makey) pendant ce temps là les autres enfants commencent à customiser la boîte (illustrations des blagues, illustrations des livres…),
  5. Une fois la boîte à lire finalisée, déposer des attaches parisiennes auprès des différentes blagues (ou histoires lues),
  6. Avec Scratch (le fonctionnement sera légèrement différent avec SoundPlant et ne nécessite pas de réaliser de programmation – Je préfère scratch car nous pouvons ajuster les sons et conserver la partie à écouter), commencer la programmation (seules les touches espace, flèches haut, bas, gauche, droite ainsi que les lettres W, A, S, D, F et G sont programmables)… comme les captures écrans ci-dessous…
    quand-cliqué
    sons-scratch
  7. Relier les pinces croco aux attaches parisiennes et commencer les tests et écoutes des blagues ou histoires,
  8. Proposer de mettre la machine à lire / à rire dans un espace permettant aux parents d’écouter les réalisations (nécessite alors un ou plusieurs ordinateurs portables, les makey-makey ainsi que des casques audio ou des baffles),

Pour finir :

Vous pouvez adapter ce scénario en prévoyant une ligne à la fin de celui-ci vous permettant d’y inclure vos remarques. Ceci vous permettra alors de remanier le déroulé de l’atelier.

Publicités
TPE : Machine à Lire / Machine à Blagues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s